Le château





Situation géographique

Situé sur une tables basaltique à 1119m d'altitude, le château domine le village et les gorges de la petite Rhue. Deux éperons encadrent le rocher portant les vestiges du chateau: le Neck du Chalat(1132m) et le Neck de Grosmont.

Contexte historique

Le château d'Apchon, dont l'existence à la fin du XIème siècle est attestée, appartenait à l'une des familles les plus prestigieuse et les plus infuentes d'Auvergne durant le Moyen Age. La localité d'Achon est connue dès la fin du Xème siècle. Elle figure alors dans les possessions du célébre Amblard de Nonette, l'un des plus puissant seigneurs de Haute-Auvergne aux alentours de l'an Mil.

La première mention du château d'Apchon, "castellum vero indominicatum quod Apione nuncupatur cum appendiciis in Bellarios" remonte au années 1068-1079. L'un des premiers seigneurs connus est Robert d'Apchon, cité dans une chartre de 1186 dans laquelle ce dernier cède ses droits sur le territoire de la grange de Graule à l'abbaye d'Obazine. Le titre féodal de "comtor" devient un patronyme de la famille à partir du XIIIème siècle et permet aux seigneur d'Apchon de sièger les premiers ou presque aux Etats de la Haute-Auvergne; un privilège qui a souvent suscité des querelles avec les seigneurs de mercoeur et de pierrefort.

Les différents seigneurs d'Apchon se sont avant tout distingués par leurs nombreux faits d'armes. Au XIIème siècle, Guillaume, comptour de Nonette, se porte au secours de son suzerin direct, le comte de Clermont, contre le pouvoir royal. Aussi, après les conflits qui opposent les comptours de Nonette au roi Louis VII en 1169, puis au roi Philippe Auguste en 1213 - au cours desquels le château de Nonette est assiégé - la famille doit se replier sur ses terre d'Apchon. En 1265, Eustache de Beaumarchais, bailli des Montagnes d'Auvergne, intervient contre les comptour qui ravagent la région. Au début du XIVème siècle, le comptour Guy s'illustre dans les guerres de Flandres auprès de Philippe VI de Valois.

La famille se distingue également lors de la guerre de Cent Ans. En 1358, après la défaite de Poitiers, Guillaume VI d'Apchon est nommé bailli et capitaine général de la province, prenant ainsi la tête de la noblesse du pays dans le but d'organise la résistance face aux Anglais. En 1357, il sauve la ville de Maurs. Cette même année, le château d'Apchon est assiégé par les routiers pendant douze jours. En 1359, Apchon résiste à trois nouveaux assauts conduits pas Aimerigot Marchès, au service des troupes anglaises qui ravagent alors le Cantal. Le château a dû subir différents assauts tout au long de la seconde moitié du XIVème siècle, ce qui motiva le fils de Guillaume VI, Louis, à le réaménager à partir de 1412. Le successeur de ce dernier, Guillaume VII, est tué a Azincourt en 1415. Son frère étant décédé quelque temps plus tard sans héritier, la succession revient à l'un de ses neveux, Artaud VII de Saint-Germain d'Apchon, à l'origine de la deuxième branche de la maison d'Apchon. Son petit fils, Jean, parvient au statut de chambellan du roi, ce qui procure une toute nouvelle renommée à la seigneurie. Aussi, le XVème siècle marque l'apogée de la famille d'Apchon en Haute-Auvergne.